The cat on the roof

Dans ce clip réalisé par Fabrice Luang-Vija du Studio FARGO, le chat c’est un peu vous, c’est un peu nous, avec nos rêves de liberté, d’absence de contraintes, nos petites et grandes envies d’échapper à notre quotidien, surtout en ces…

0
(0)

Dans ce clip réalisé par Fabrice Luang-Vija du Studio FARGO, le chat c’est un peu vous, c’est un peu nous, avec nos rêves de liberté, d’absence de contraintes, nos petites et grandes envies d’échapper à notre quotidien, surtout en ces moments de confinement. Dans une ambiance poétique de toits parisiens, ce chat observe la ville, la vie des autres, du peuple, avec une certaine distance. Lui, au moins le temps d’une nuit, il se joue des interdits, il est libre, au-dessus du lot, au-dessus des lois. Il est sur le toit !
Il rêve d’ailleurs, en apesanteur ! Jusqu’au moment où il lui faut retourner sur Terre ! Fin des rêveries, retour au quotidien, faire face aux besoins de base, la faim est là. Elle l’oblige à sortir de son rêve, à redescendre sur terre, sur le trottoir, dans notre monde, au milieu des restes de tables, des détritus et des poubelles pour se nourrir, chasser souris et rats. Jusqu’à la prochaine nuit…

In this song, the cat is in a way you, and in a way us, with our dreams of freedom, of lack of obligations, our small and great longings to escape from our daily life. In a poetic atmosphere of Parisian roofs, this cat watches over the city, over other people’s lives, the people’s life, with some distance. At least for one night, he will make light of what is forbidden, he is free, he is tieless, above the rest, above the law. He is on the roof ! He is dreaming of new horizons, flying above the roofs !
Until he has to come back to Earth! No more daydreaming, back to the everyday life, hunger is coming forward. It makes him climb down to the sidewalk, in our world, to find food in the middle of waste and trash cans, hunting mice and rats.

0 / 5. 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *