LES CONFINS DU MONDE / THE EDGES OF THE WORLD par Stéphane Verger

De la vision du monde des premiers Grecs à travers les pendentifs gaulois d’un collier sicilien. The worldview of ancient Greeks as revealed by the Gallic pendants of a Sicilian necklace. Archéologue, directeur d’études à l’EPHE et directeur du laboratoire…

0
(0)

De la vision du monde des premiers Grecs à travers les pendentifs gaulois d’un collier sicilien.

The worldview of ancient Greeks as revealed by the Gallic pendants of a Sicilian necklace.

Archéologue, directeur d’études à l’EPHE et directeur du laboratoire « Archéologie et philologie d’Orient et d’Occident » à l’ENS, Stéphane Verger tire sur le ténu fil d’Ariane de parures féminines retrouvées dans des tombes de Sicile et de Gaule pour faire apparaître un moment oublié des échanges maritimes et de la cosmogonie des Grecs au VIIe siècle av. JC., lorsque le métal issu des mines de la Montagne Noire et les bijoux venus tant de la Bourgogne que du Caucase, fixaient les limites d’un monde imaginé en suivant la course du soleil d’été.

Stephane Verger is an archaeologist as well as Studies Director at the EPHE and Director of the ENS laboratory “Eastern and Western Archaeology and Philology”. His studies of women’s jewelry found in Sicilian and Celtic tombs shed new light on both maritime exchanges in the Mediterranean and Greek cosmogony of the 7th century BC. At this time, the metal coming from the mines of the Black Mountain in the West, and the jewels crafted in Burgundy and the Caucasus to the East, determined the limits of the imagined world by following the path of the summer sun.

0 / 5. 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *